Salsa cubaine

vendredi, 24 juin 2016 01:00 Written by 

Quelle est l'origine de la salsa ? La salsa qui veut dire sauce en espagnol est une fusion de rythmes cubains, de percussions africaines, de guitares espagnoles et de jazz.

La salsa se danse sur un rythme musical de 2 x 4 temps. Les pas se font sur 8 temps correspondant à 6 mouvements (1-2-3 pause – 5-6–7 pause). Il est important de marquer ces temps de pause pour respecter le rythme.

La salsa cubaine se danse en couple mais aussi en rueda de casino.

Vous avez dit rueda ?

La rueda est un cercle de couples qui, à l'annonce de la madre (celui qui mène la rueda), exécutent les figures en même temps. Ceci implique un langage salsero comme « dame » qui veut dire « donne-moi » pour signifier le changement de danseuse. La rueda est donc un support ludique qui permet d'acquérir non seulement la synchronisation mais aussi le rythme.

C'est quoi la clave ?

La clave est un instrument de musique et un rythme.

Instrument de musique

Dans le port de la Havane à Cuba, les chevilles que l'on cloue pour fixer les pièces des navires sont en bois. Entrechoquées au rythme du travail par les esclaves, elles deviennent au XVIIIème siècle un instrument de percussion.

Rythme

Il existe plusieurs sortes de clave : clave de Son et clave de Rumba. La clave 3/2 est un rythme qui consiste en 3 notes (mesure forte) et 2 notes (mesure faible). On obtient ainsi deux sons distincts avec une alternance de tension-relaxation. Forme qui existe aussi en 2/3.

 INSTRUMENTS DE MUSIQUE

MARACAS : 2 petites calebasses, remplies de graines sèches, munies d'un manche. Se secouent en cadence, comme un hochet. Génèrent un bruissement rythmé caractéristique. Petites percussions utilisées également pour des rythmes comme le boléro, le mambo, le cha cha cha …. souvent par le chanteur ou le choriste.

TIMBALES : d'origine cubaine, caisses claires réunies par deux, montées sur pied. Le timbaléro percute debout leur peau avec des baguettes longues et légères.       

GÜIRO : calebasse évidée, gravée sur une de ses longueurs d'une série de stries profondes. Le son est produit par le frottement d'une fine baguette sur les stries. Joue un rôle proche de celui des maracas. Au Brésil, l'équivalent est le reco - reco (en bambou ou métallique et dans ce cas muni de ressorts frottés à la place des stries).

SHEKERE : semblable à un instrument d'Afrique occidentale, il est composé d'une calebasse vide desséchée couverte d'un filet et de perles creuses, graines séchées ou coquillages qui font des sons quand l'instrument est secoué, amplifié par la cavité résonnante formée par la calebasse.

CAMPANA : à l'origine, une cloche de vache dont le battant a été ôté, que l'on frappe à l'aide d'une baguette. Tenue à la main par le bongocero - ou par le spécialiste de la musique de carnaval : le campanero .   

CONGA ou tumbadora : tambour tonneau à 1 peau, jouée à main nue. A l'origine, la peau était cloutée ; il fallait la chauffer pour l'accorder. Elle est fixée aujourd'hui par un système de clés inventé à Cuba. Lorsque le conguero défile, il n'utilise qu'une conga. Il peut également jouer debout avec une paire de congas. Lorsqu'il y a trois congas de différents diamètres, on les différencie

·                     le quinto (aigu)

·                    le tres dos (medium) et

·                     le salidor (grave)

 

LA CASA de la TROVA  

Santiago de Cuba

Les musiciens sont âgés et portent des chemises très colorées avec d'ENORMES fleurs. Ils jouent plus le Son que la Salsa.

  Tu danses également sur le balcon…

SANTIAGO

Février 2008

 

 

 

Musiciens dans la rue, tu les retrouves aussi sur les plages
Super User

Vestibulum ullamcorper varius nisl, ac ornare libero laoreet a. Nam lobortis feugiat quam nec consequat. Proin ut orci et nibh vestibulum sodales nec a felis. Etiam mollis gravida laoreet. Sed at eros nulla. Quisque ut orci ut mauris egestas volutpat.